Conseil National de Debout la France : l’union fait la force… et la France !

« Chassez le réel, il revient au galop ! »

Les conséquences de cette présidence hors-sol commencent à se faire ressentir par les Français vivant, eux, dans le réel. En 8 mois, ce ne sont pas moins de 8 nouvelles taxes qui ont fait leur apparition, alors que la hausse de la CSG pour les retraités fait ses premiers ravages…

Le journal en ligne « Contrepoints » les énumèrent clairement :

  • Deux contributions exceptionnelles sur l’impôt sur les sociétés
  • Taxe sur l’exploration d’hydrocarbures
  • Taxe sur l’exploration de gîtes géothermiques à haute température
  • Taxe pour le développement des industries de fabrication du papier/carton/pâte de cellulose
  • Taxe additionnelle à la taxe sur les certificats d’immatriculation des véhicules de tourisme
  • Taxe sur les plus-values réalisées à l’occasion des cessions de logements par les organismes d’HLM et par les sociétés d’économie mixte agréées
  • Taxe inondation (40€ par habitant)
Taxe ou impôt ? Bruno Le Maire joue l’ambiguïté pour mieux tromper les Français…

Mais la critique seule est stérile, inutile, vaine.

Il est capital d’offrir une alternative crédible et positive aux Français. C’est tout le sens du combat mené par Debout la France : se projeter dans l’avenir via la constitution d’une alternative raisonnable et raisonnée.

Ce rassemblement doit relier les deux rives d’une droite divisée : celle du Front National et des Républicains. Ce qui nous rassemble n’est-il pas plus important que ce qui nous divise ? L’ancien député LR Nicolas Dhuicq a ainsi rejoint Debout la France lors du dernier Conseil National tenu à Lyon.

Quand bien même une certaine oligarchie misait sur la mort politique de Debout la France et de son Président, il n’en est rien. Tel un phénix qui renaît de ses cendres, le parti est sorti renforcé d’une campagne présidentielle ahurissante ! Le mirage Macron ne durera pas, la France sera, quant à elle, toujours là… mais dans quel état ?

Le chemin sera semé d’embûches, mais le jeu en vaut la chandelle. Redonnons aux Français le goût de la politique, évitons la montée en puissance de la France Insoumise qui se traduirait en 2022 par un duel « Macron-Mélenchon », fratricide pour notre pays ! L’abstention sauve le système en triomphant à chaque élection. Ce cercle vicieux doit prendre fin. Insufflons une vraie dynamique « d’opposition constructive » ! Cessons ce désenchantement à l’égard de la politique, redonnons-lui enfin ses lettres de noblesse.

Nicolas Dupont-Aignan : « Nous devons proposer une alternative patriote et républicaine capable de dépasser les querelles d’appareils et les problèmes d’égos. C’est l’enjeu du projet des Amoureux de la France qui va bientôt prendre de nouvelles initiatives concrètes en vue des échéances européennes. »

Debout la France sera un acteur clé d’une recomposition politique inachevée à l’heure actuelle.

L’union fait la force, faisons que demain l’union fasse la France !

 Bilan du Conseil national 3 février 2018 à Lyon
 Les Amoureux de la France
Mon article « Les Amoureux de la France : le pays avant les partis ! »
Mon article « Dépasser ses différences pour la France »

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. Françoise dit :

    Vos articles sont toujours clairs et pertinents, je les lis avec intérêt.
    Félicitations !

  2. Lucie dit :

    Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *